La culture hip hop a pris racine des les ghettos comme le Bronx, Harlem, Brooklyn à New York aux Etats-Unis dans les années 1970. C'est un mouvement réactionnaire centré autour de la musique hip hop, à l'époque de l'oppression des groupes de revendication des droits civiques pour tous comme les Black Panthers. La jeunesse afro-américaine était à cette époque victime de discrimination raciale, de désoeuvrement et de pauvreté. Elle se retrouve et s'amuse dans des soirées organisées dans la rue, loin des clubs et discothèques, principalement fréquentés par la population blanche et aisée, qui danse sur de la musique disco.

Le mouvement s'organise autour du djing, de la danse, du rap et du graffiti grâce à des groupes qui se sustructurent petit à petit comme la Zulu Nation initié par Afrikaa Bambaataa. Les premiers DJ à innover et à créer les breakbeats, rythme du hip hop, sont DJ Kool Herc, et Grand Master Flash qui organisent des soirées où les danseurs peuvent s'exprimer avec leurs nouveaux pas: le breaking, popping et locking se créent.

La culture hip hop est un mouvement positif qui permet aux jeunes désoeuvrés et défavorisés de se dépasser aussi bien dans l'apprentissage du breaking que des autres disciplines (rap, graffiti, djing) et de créer un mouvement dynamique centré sur des valeurs de respect, paix, amour et amusement à partir d'un contexte social difficile. 

Ce mouvement positif s'exporte outre-atlantique, la France devient la seconde scène internationale hip hop dès les années 1980 avec l'émission télévisée H.I.P. H.O.P. première émission au monde entièrement hip hop. Son animateur Sidney fut le premier rappeur français connu du "grand public". Il fut également le premier présentateur de télévision noir de France. La démocratisation de la musique hip hop en France se fait aussi par les ondes radios qui diffusent les premiers rappeurs comme MC Solaar, et les premiers groupes encore connus aujourd'hui comme NTM ou IAM.

Aujourd'hui le mouvement est mondialement répandu, le hip hop est un style musical qui évolue toujours (gangsta rap, trapp music, ...), des battles des danses internationaux de grandes ampleurs sont organisés (Red Bull BC One), le breaking devient un sport additionnel aux Jeux Olympiques de 2024 à Paris, les DJ sont devenus des acteurs principaux de la scène musicale et festive.

Il est donc important, encore plus aujourd'hui, de continuer à véhiculer les valeurs à partir desquelles cette culture à émerger et se répand dans tous les domaines, afin de préserver ce mouvement positif de façon authentique.

Pour plus d'informations, cliquer sur les mots suivants : Les mots-clés du hip hop - Un dossier pédagogique - Hip Hop Evolution, une série netflix 

Hip hop culture took root in ghettos like the Bronx, Harlem, Brooklyn in New York in the United States in the 1970s. It is a reactionary movement centered around hip hop music, during the era of the oppression of civil rights groups for all like the Black Panthers. African-American youth at that time were victims of racial discrimination, idleness and poverty. She finds herself and has fun in parties organized in the street, far from clubs and discotheques, mainly frequented by the white and wealthy population, who dance to disco music.

The movement is organized around djing, dance, rap and graffiti thanks to groups which gradually become structured like the Zulu Nation initiated by Afrikaa Bambaataa. The first DJs to innovate and create breakbeats, the rhythm of hip hop, are DJ Kool Herc, and Grand Master Flash who organize evenings where dancers can express themselves with their new steps: breaking, popping and locking are created.

Hip hop culture is a positive movement that allows idle and disadvantaged young people to surpass themselves in learning breaking as well as in other disciplines (rap, graffiti, djing) and to create a dynamic movement centered on values ​​of respect, peace, love and fun from a difficult social context.

This positive movement was exported across the Atlantic, France became the second international hip hop scene in the 1980s with the television show H.I.P. H.O.P. world's first entirely hip hop show. Its host Sidney was the first French rapper known to the "general public". He was also the first black television presenter in France. The democratization of hip hop music in France is also done by the radio waves which broadcast the first rappers like MC Solaar, and the first groups still known today like NTM or IAM.

Today the movement is widespread worldwide, hip hop is a musical style that is still evolving (gangsta rap, trapp music, ...), large-scale international dance battles are organized (Red Bull BC One), breaking becomes an additional sport at the 2024 Olympic Games in Paris, DJs have become main players in the music and party scene. It is therefore important, even more today, to continue to convey the values ​​from which this culture emerges and spreads in all fields, in order to preserve this positive movement in an authentic way.